Close

Je me suis fait passer pour un électricien

Comme j’ai toujours été fascinée par tout ce qui touche de près ou de loin aux ouvrages électriques, j’ai déjà décroché un BAC pro électrotechnique, énergie, équipement (si si). Un jour que notre voisine a eu des problèmes avec son tableau électrique, et comme elle était à la recherche d’un artisan électricien, je me suis fait passer pour un électricien.

Électricien, un beau métier dans le domaine du Bâtiment et des Travaux Publics

L’on a coutume de dire qu’il n’y a pas de sot métier. Mais tout de même, je trouve personnellement que la profession d’électricien est un beau métier, notamment si vous êtes un bricoleur dans l’âme. Et non, ce n’est pas forcément un métier d’homme. Passionnant à souhait, de ce métier dépend l’ensemble de l’alimentation électrique d’un logement : les installations électriques, les divers raccordements d’appareils électriques, la maintenance, la gestion technique des maisons… En outre, le métier d’électricien est toujours sans cesse en évolution avec les nouvelles technologies qui émergent : les automatismes, les nouvelles énergies… sont autant d’éléments qui doivent être maîtrisés par le professionnel.

Le diagnostic électrique

Je vous rassure tout de suite, je ne me suis pas risqué à faire quelque chose que je ne savais pas faire, puisqu’il s’agissait alors de procéder au changement du tableau électrique. Ledit matériel était en effet trop vieux pour assumer les besoins en énergie de l’appartement de notre voisine, et il montrait des signes fréquents de faiblesse. Pour me faciliter la tâche, mais aussi pour être certain d’avoir affaire à du matériel conforme et de bonne qualité, et surtout déjà équipé des composants essentiels à son fonctionnement (disjoncteurs, parafoudre…), j’ai recommandé à ma « cliente » d’acheter un tableau pré-équipé.

Il faut aussi savoir qu’en termes de normes électriques, celle en vigueur en Europe est la norme NFC 15-100. Comme l’appartement voisin était d’une surface d’environ 35 m², un tableau électrique doté de deux rangées de modules devrait suffire pour répondre à ses besoins énergétiques.

Le changement du tableau électrique

Avant de procéder à toute manipulation sur l’ancien tableau électrique, j’ai demandé à ma voisine de couper le courant. La prudence étant de mise sous peine d’un risque d’électrocution fatal, c’est bien la première chose à faire. J’ai ensuite fait un repérage des phases et neutres, des différents circuits et autres fils, en étiquetant chacun des fils avec le nom du poste qu’il alimente. Après, le démontage du tableau se fait en retirant les arrivées du tableau et en enlevant les vis qui retiennent le cadre de l’ancien tableau.

Le montage et les vérifications du nouveau tableau électrique

L’avantage avec le tableau électrique pré-équipé c’est qu’il suffit de monter le nouveau matériel et d’en faire les raccordements respectifs à chaque poste de consommation. J’opère alors un repérage des trous de fixation du nouveau bloc et je fixe ensuite les différents disjoncteurs avec des chevilles et des vis. Les différents raccordements sont ensuite réalisés et je place le peigne de pontage qui relie tous les disjoncteurs. Tout ceci étant fait, je resserre toutes les bornes et je vérifié que tous les fils soient bien raccordés. Enfin, le courant est remis et le tour est joué !

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

© 2021 Mon Petit Secret | WordPress Theme: Annina Free by CrestaProject.