Close

Je suis passé au portage salarial

Tenir contre le chômage, bénéficier de la protection sociale, avoir une bonne retraite, ont toujours été le rêve de tout travailleur. En étant salarié, l’employeur se charge de toutes les démarches administratives y afférentes. Mais lorsqu’on a choisi de devenir travailleur indépendant, entreprendre ces démarches n’est pas aussi évident. Le portage salarial offre cependant une alternative pour les indépendants qui veulent jouir des droits des salariés.

Protection sociale, formation

C’est d’ailleurs pour cette raison que j’ai opté pour le portage salarial. Grâce à ce système, mon énergie n’est plus dispersée. Actuellement, je peux me concentrer sur tous les projets que j’entreprends sans me soucier du volet administratif de mes activités, mais tout en étant rassuré du fait que je bénéficie de la protection sociale comme tout salarié.

Droit à la formation

Et les avantages n’en restent pas là. En effet, ce système m’a également permis de me mettre sur le même pied d’égalité que les salariés en bénéficiant du droit à la formation. Je peux dire que cela m’a permis de me perfectionner dans mon domaine d’activité. J’ai même pu procéder à une extension d’activités grâce aux nouvelles compétences que j’ai acquises.

Sur le plan fiscal

Ce qui m’a le plus convaincu dans le portage salarial, c’est la possibilité pour le travailleur indépendant de cotiser pour la retraite et l’accès à l’indemnisation en cas de chômage. Décidément, je crois que c’est la meilleure décision que j’ai prise cette année. En plus, le portage salarial me permet de me décharger du traitement fiscal relatif à l’activité que j’entreprends. En plus de bénéficier de la protection sociale, je suis donc réglo envers l’administration. Un statut de rêve ou pas, que demander de plus ?

Tour d’horizon sur le portage salarial

Suivant la définition officielle de l’ordonnance n°2015-380 du 2 avril 2015, le portage salarial est : « D’une part, la relation entre une entreprise dénommée « entreprise de portage salarial » effectuant une prestation au profit d’une entreprise cliente qui donne lieu à la conclusion d’un contrat commercial de prestation de portage salarial. D’autre part, le contrat de travail conclu entre l’entreprise de portage salarial et un salarié désigné comme étant le « salarié porté », lequel est rémunéré par cette entreprise ».

Quid des statistiques

Il faut savoir que les statistiques sont éloquentes en ce qui concerne le portage salarial en France. Actuellement, la France compte en effet près de 50 000 salariés portés dont la plupart sont portés par les leaders dans le domaine tels que RH Solutions.