Close

J’ai fait échouer le mariage de mon cousin

Tout le monde le dit, un mariage est une question d’organisation. Quand mon cousin s’est marié, il faut admettre qu’il avait un budget un peu serré. Aussi, pour réduire les dépenses au maximum, il a partagé la plupart des tâches aux membres de la famille. Pour ma part, on m’a confié les décorations et la composition florale de la salle de réception. Au début, tout allait bien, mais le destin, très capricieux, m’a joué un très mauvais tour.

Les contraintes du budget

Mon cousin, avare comme il est, ne souhaitait pas faire appel à des professionnels. Pourtant, son budget lui permettait de faire appel aux services d’un spécialiste en organisation de mariage qui propose des tarifs très attractifs. J’ai essayé de lui convaincre, mais pour lui, la famille pouvait tout faire et qu’on lui devait bien ça. Pour ne pas le contrarier, j’ai accepté tout en lui promettant de faire de mon mieux, mais en lui demandant de ne pas me blâmer si les choses venaient à mal tourner. Je me suis dit que j’allais m’inspirer des photos de mariage sur internet pour la déco et j’ai contacté le fleuriste de notre quartier.

Pour éviter les mauvaises surprises, j’ai commandé à l’avance toutes les pièces de la décoration sur internet, j’ai payé les bouquets de roses et d’hydrangées au fleuriste et j’ai loué les nappes de table ainsi que les housses de chaise.

Le caprice du destin

Le destin nous joue parfois de vilains tours. Il y a des moments où l’on se dit clairement que le monde entier s’acharne contre nous. Pour les nappes de table et les housses de chaise, tout allait bien : elles ont été livrées à temps. Cependant, je n’ai pas eu autant de chance avec les autres éléments. La veille du mariage, je n’ai reçu aucun des articles de décoration que j’avais achetés en ligne. J’ai contacté le transporteur et il m’a clairement répondu que la rupture d’une digue a occasionné une inondation sur son chemin et la route est coupée. L’approvisionnement de fleurs n’a pas pu se faire pour la même raison.

Un professionnel aurait sans doute prévu ce genre de cas, mais cela ne m’est pas venu à l’idée d’envisager un plan de secours. Aussi, j’ai dévalisé les magasins et les fleuristes les plus proches à mes propres frais, mais cela n’était pas suffisant : je n’avais pas pu décorer la salle comme il se doit. Les autres membres de la famille ont également rencontré des problèmes et c’était un fiasco. Aujourd’hui, mon cousin, qui ne me parle plus, essaie en vain d’oublier ce mariage raté.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *