Close

J’ai déjà préparé mon enterrement

Préparer son propre enterrement relève du pessimisme pour certains. Mais vu sous un autre angle, que c’est beau de quitter cette terre dans des conditions que l’on s’est fixée à l’avance. C’est notamment ce que j’ai fait. Je vous partage ici, en gros, tout ce qu’il y a à savoir. Préparer son propre enterrement nécessite du travail au préalable. Cela commence par le choix du monument funéraire. Puis il y a les démarches légales à suivre. Mais ce qui est non moins important c’est la rédaction du testament.

La pierre tombale

Le choix du monument funéraire tient une place importante aussi bien pour le défunt que pour ses proches. Elle reflète le symbole de sa personnalité ici-bas et un lieu de souvenir pour la famille.

Le matériau utilisé pour la construction du monument funéraire est généralement le granit à cause de sa dureté et sa grande variété de couleur.

Pour la forme, il y a l’embarras du choix. Les monuments funéraires de forme classique affirment leur élégance de par leur simplicité. Les monuments funéraires religieux quant à eux montrent la religion de ceux qui y reposent de leur vivant. Quant aux monuments funéraires prestiges, leurs noms parlent d’eux-mêmes. Ils se distinguent des classiques par leur forme plus contemporaine et de l’innovation qu’ils apportent.

La préparation de son enterrement

Pour ce qui est des démarches légales à suivre, lorsque le défunt n’a pas exprimé son opinion, des problèmes voire même des litiges peuvent arriver lors de la succession. Cela peut être évité si on a déjà préparé son enterrement. Il faut alors être au courant des démarches légales à suivre.

Entre autres, il faut savoir que l’intéressé peut désigner à l’avance à qui il va léguer ses biens. Pour les modalités des funérailles, il y a l’inhumation et la crémation. L’intéressé peut choisir entre ces deux modes s’il prend la décision de préparer son enterrement. Selon la loi, les cendres funéraires du défunt peuvent être déposées ou inhumées au domicile. Ils peuvent être aussi dispersés dans la nature. Tout cela doit être fait dans le strict respect de la loi.

Rédiger son testament

Le testament est un acte juridique par lequel une personne fait connaître ses dernières volontés en ce qui concerne la légation de ses biens. Cet acte ne prend effet qu’après sa mort. Rédiger son testament veut dire que déjà on prépare son enterrement.

Le testament est olographe, c’est-à-dire entièrement rédigé par le testateur. Il est aussi entièrement écrit de la main par lui-même. Son contenu doit être clair. Pour éviter toute ambiguïté, le contenu est de forme affirmative et non conditionnelle comme « je voudrais… » par exemple.

Les noms, prénoms, dates de naissance et adresses des légataires ne doivent comporter aucune erreur. Il est préférable que le testament soit confié à un notaire pour qu’il soit ouvert à temps dès la mort du testateur.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *