J’ai adopté un chien à la SPA

Depuis ma tendre enfance, j’ai toujours été fasciné par les animaux à quatre pattes. Pendant ma jeunesse, mes parents ne me jugeaient pas assez responsable pour adopter un chien, et ils avaient raison ! En grandissant, j’ai acquis une certaine maturité et j’ai pensé que c’était enfin le moment d’avoir un chien et je me suis dirigé vers la SPA.

J’ai sauvé deux vies

Quand j’ai décidé d’adopter un chien, on m’a conseillé une animalerie qui se trouve près de chez moi, mais mon choix s’est porté sur la S.P.A. Mes amis, comme presque tout le monde, croient bêtement au stéréotype selon lequel les chiens dans les refuges sont vieux, moches, mal éduqués et malades. J’avoue qu’au début, je pensais aussi pareil et c’est ce qui m’a attiré vers le refuge. Je voulais sauver une vie pour honorer un rêve de jeunesse. En visitant le refuge, j’ai découvert que le stéréotype n’était pas du tout fondé. Certes, il y avait des animaux malades, féroces et âgés, mais il y en avait beaucoup d’autres qui ne le sont pas.

Mon choix s’est porté sur un jeune chien qui était malade. Le responsable m’a expliqué qu’il avait un problème d’estomac qui nécessitait une intervention, mais que le refuge ne pouvait payer, faute de moyen. Bien qu’il essayait de me brancher avec des chiens en bonne santé et dynamique, je préférais celui-là. Le responsable me disait alors que je sauvais à la fois la vie de ce chien et de celle d’un autre qui erre encore dans la rue et qui pourrait trouver un maître.

Le début d’une agréable vie à deux

Les premiers mois ont été difficiles, car on a dû faire des aller-retour au cabinet de véto. Heureusement, l’intervention a été une réussite et mon chien se porte très bien. Depuis son adoption, j’essaie de lui offrir un foyer stable dans lequel il se sent aimé et désiré. En effet, la plupart des chiens en refuge souffrent de l’abandon de leurs anciennes familles. Avec l’aide de mes amis, nous lui avons trouvé un joli panier à chien pour qu’il puisse dormir et une gamelle avec son nom dans une boutique pour chiens. Certes, un chien ne sait pas lire, mais c’était amusant de lui acheter quelque chose de personnel. Je suis certain qu’il comprend que ces objets n’appartiennent qu’à lui, car il déteste que d’autres à part lui, moi et ma compagne y touchent.

Un changement de notre vie

Notre vie à tous les deux a beaucoup changé depuis notre cohabitation. Aujourd’hui, je suis plus responsable et mon chien est plus heureux. Avec l’aide de ma compagne, nous lui avons même trouvé des vêtements pour chien et des accessoires assortis à porter en toute occasion. Je ne dirai pas qu’il a accepté facilement ses accoutrements, mais la persévérance de ma compagne a eu raison de la ténacité de mon chien. Il est devenu un animal très dynamique qui m’épuise bien souvent. Cependant, il ne fait qu’un avec la discipline et je n’ai même pas eu besoin de le faire dresser.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *